Castelnau-Montratier. La relaxe totale  pour Philippe Pissier

 

 

 

Philippe Pissier laisse exploser sa joie.

Philippe Pissier laisse exploser sa joie.

L'artiste plasticien Philippe Pissier, passionné d'Art postal, a obtenu «la relaxe totale», tel est le jugement de la cour d'Appel d'Agen rendu le 18 mars. La nouvelle s'est répandue très vite à Castelnau-Montratier où il vit et travaille, l'artiste laissant éclater sa joie. Il recouvre donc enfin pleinement sa dignité.

Son honneur était mis en cause par une plainte, déposée en juin 2008, consécutivement à ce que l'artiste considère comme ayant été une «grave violation de son courrier» rappelait-il lors du vernissage de l'exposition «Voyage au Pays des Maureille» accueillie à la Maison Jacob. Le 19 mars, l'annonce de cette «relaxe totale», par le président de l'association, était-elle saluée par de chaleureux applaudissements.

Ainsi la Justice a-t-elle rendu un jugement sans équivoque dans cette affaire déclenchée par la saisie de quatre de ses œuvres envoyées par la poste considérées par les plaignants comme osées dès lors qu'elles seraient «susceptibles d' être vues par des enfants». Le procureur parlait lors d'une audience en 2008 «d'image dégradante de la femme», l'artiste et son comité de soutien invoquaient la «liberté d'expression». Cette affaire considérée comme «rocambolesque» avait fait la «Une» de «La Dépêche du Midi» en juillet 2008 puis, de nouveau, le le 11 décembre de la même année.