vendredi 22 février 2008 / 10h16

Des manifestants ont incendié jeudi soir l'ambassade des Etats-Unis à Belgrade, où un corps carbonisé a été découvert, et affronté les forces de l'ordre dans la capitale serbe, lors de violences après un grand rassemblement contre l'indépendance du Kosovo. Plus de 200.000 personnes, venues de toute la Serbie, se sont rassemblées.

La situation a dégénéré hier soir à Belgrade. Des violences ont éclaté à l'issue de la manifestation contre l'indépendance du Kosovo. Une manifestation imposante qui a rassemblé près de 200.000 personnes. Certains manifestants s'en sont pris à des ambassades occidentales et il y a eu aussi des affrontements avec les forces de l'ordre.

L'ambassade des Etats-Unis a été incendiée. Les manifestants ont affronté les forces de l'ordre à travers la capitale serbe. Un corps carbonisé, qui n'est pas celui d'un employé de la mission diplomatique, a été trouvé dans la partie de l'ambassade incendiée. Washington a officiellement protesté auprès de Belgrade et appelé les autorités serbes à renforcer la sécurité autour de l'ambassade.

Au total, les violences ont fait plus de 90 blessés, dont au moins 32 policiers. Le calme était revenu en fin de soirée.

Quelques heures plus tôt, les manifestants s'étaient rassemblés dans le centre de Belgrade, aux abords du Parlement, pour protester contre l'indépendance du Kosovo, considéré par les Serbes comme le berceau de leur histoire. Ils ont écouté plusieurs orateurs, dont le Premier ministre nationaliste Vojislav Kostunica, le leader ultranationaliste Tomislav Nikolic et le cinéaste Emir Kusturica, réaffirmer que la Serbie n'accepterait jamais l'indépendance du territoire.

Le représentant de la Russie à l'Otan a estimé vendredi que Moscou pourrait "utiliser la force" si l'Otan ou l'Union Européenne "défient" l'ONU sur le Kosovo.

2212651828_bea2d8031b